quarta-feira, 25 de março de 2009

1880, 26 de Julho - COMPTE RENDU DES SEANCES DE L'ACADEMIE DES SCIENCES

1880
26 de Julho

Compte Rendu des Séances de L'Académie des Sciences
T.XCI
Nº. 4
Pag. 199
PHOTOGRAPHIE. – Note sur les transformations sucessives de l’image photographique par la prolongation de l’action lumineuse ; par M. J. Janssen.

« L’objet de cette Note est simplement de constater, devant l’Académie, l’extension des faits qui concernent le renversement de l’image photographique par la prolongation ou l’augmentation convenable d’énergie de l’action lumineuse.
« En employant la lumière solaire mise en œuvre par nos appareils de Photographie céleste, j’ai pu obtenir les transformations sucessives suivantes de l’image photographique ;
« 1º L’image négative ordinaire ;
« 2º Un premier état neutre ; la plaque devient uniformément obscure sous l’action du révélateur ;
« 3º Une image positive qui succède au premier état neutre (1) ([i]) ;
« 4º Un second état neutre, opposé au premier, et où la plaque devient uniformément claire par l’action du révélateur
« 5º Une seconde image négative, semblable à l’image négative ordinaire, mais en différant par les états intermédiaires dont elle en est séparée et par l’énorme différence d’intensité lumineuse qui est nécessaire pour l’obtenir (2) ([ii]) ;
« 6º Un troisième état neutre, où l’image négative du second ordre a disparu et se trouve remplacée par une teinte sombre uniforme.
« Ces faits ont été constatés avec des plaques sensibles préparées au gélatino-bromure, au tannin, etc. »
([i]) Ce premier renversement, dû à la prolongation de l’action de la lumière, avait été constaté en Allemagne, à notre insu, dans ces derniers temps.
([ii]) Pour obtenir cette image négative du deuxième ordre, il faut une intensité d’action lumineuse de plus de 1 000 000 de fois celle qui donne l’image négative ordinaire.

Sem comentários:

Enviar um comentário